Notre démarche


La démarche de prévention et de gestion
des conflits et des violences


Afin de limiter l’agressivité de la personne accompagnée, le professionnel se doit d’utiliser une communication efficace (verbale et non verbale) et d’adopter une posture éducative saine, adaptée et bienveillante.

L’adulte référent doit savoir poser une autorité saine et des sanctions adaptées pour assurer une fonction contenante et gérer un groupe afin de garantir la permanence d’un cadre éducatif cohérent et sécurisant.

Un travail autour des enjeux relationnels, de la médiation et la cohésion d’équipe peut aider à instaurer et maintenir ce cadre, en recréant les conditions du dialogue au sein d’une équipe de professionnels.

Toute vie institutionnelle ne peut échapper aux lots de conflits, incivilités et violences verbales. En gérant bien les moments de tensions et de désaccords, le conflit est un outil très riche qui vient servir et enrichir la relation … à condition de savoir les gérer pour ne pas que l’escalade de l’agressivité n’aille trop haut et ne cause des dommages relationnels trop conséquents.

« Prendre soin de soi pour prendre soin des autres »: pour rester bienveillant, l’adulte doit être capable de gérer son stress et de conscientiser sa propre agressivité.

Enfin, certains professionnels se retrouvent régulièrement confrontés à des violences physiques. Nous avons créé un protocole de contenance physique doux, éthique et bienveillant ou le respect et la protection de la personne accompagnée sont au cœur de l’action qui se veut éducative. Loin de l’idée de devenir un «Bruce Lee», spécialiste de la self défense, un travailleur social peut apprendre des techniques non violentes pour contenir efficacement la personne en crise. Ainsi contenue, la personne en souffrance peut aller au bout de sa crise en libérant ses émotions, sans que le passage à l’acte ne soit destructeur ni préjudiciable.
Formé, l’éducateur peut affronter ces moments de crise avec moins d’appréhension et de stress; sans se mettre en danger, en ne répondant pas à la violence par la fuite ou la violence.


Des méthodes
actives


Nous partons toujours de l’éprouvé du corps en action pour apporter ensuite les étayages théoriques. Nos formations sont animées à l’aide de méthodes actives et d’outils pratiques réinvestissables dans le quotidien. Nous alternons des temps d’échanges et de partages d’expériences, des exercices pratiques corporels et des apports théoriques et méthodologiques.

Les programmes sont construits sur mesure à partir d’exemples concrets apportés par les participants et comportent des études de cas et des mises en situation sous formes de méthodes théâtrales ludiques (jeux de rôles, théâtre forum, etc).